Ils sont tombés sur un os

 

Les joueurs de l’USON Rugby Plus ont terminé leur série amicale trois étoiles par la réception de Massy. Habituel caillou dans la chaussure neversoise, le XV de l’Essonne, encore bien dans le rythme de la Pro D2, quittée il y a peu, a dicté sa loi sur la pelouse du Pré-Fleuri.

Pas toujours dans leur assiette, à l’image du coup d’envoi de Thibault Duvallet directement en touche, les Jaunets subirent pendant une bonne partie de la première période. A l’image de ces trois intenses minutes massicoises, juste après la mêlée sanctionnant l’erreur de précision de l’ouvreur azur et or. L’ancien ouvreur de l’équipe d’Italie, Luciano Orquera, ne se fit pas prier pour valider l’allant des siens et déflorer le tableau d’affichage.

 

Pris à la gorge

 

Si Viliame Maya enraya une attaque adverse, au bout de dix minutes et une initiative de l’insaisissable Dessasis, personne ne put stopper la puissance d’un Fono lancé vers la terre promise. Si Orquera toucha du bois, en voulant transformer, Massy menait bien 8-0.

Le pack, plutôt à son aise, distilla quelques munitions mais les trois-quarts n’en firent pas l’usage escompté, de multiples fautes de main parasitant les bonnes intentions évidentes… et peut-être trop lisibles pour une défense aussi affûtée que celle des Franciliens.

L’arrière Girard ajouta trois unités au pécule visiteur avant que deux pénaltouches de rang permettent aux avants de poser à un mètre de la ligne, les fondations d’un essai offert par Sandile Nxumalo au crochet intérieur de Viliame Maya. Après avoir manqué deux pénalités, Duvallet se racheta en bonifiant ce voyage à dame, depuis le bord de touche.

 

Sanctionnée, la mêlée a pourtant dominé

 

Massy donna un nouveau coup de massue sur la tête des Nivernais lorsque, juste avant les citrons, l’inévitable Dessassis transperça la défense locale, initiant une action qui se termina sur l’aile droite de Diemer qui marqua sans opposition.

Dès la reprise, les troupes de l’ancien Usoniste Stéphane Gonin firent passer des frissons dans le dos des supporters jaune et bleu, incrédules, Girard touchant du bois après une offensive où Dessasis, bien entendu, et le centre Leota se mirent en évidence. La réaction neversoise se révéla improductive, en dépit d’un maul intéressant, et, pire, déboucha sur un contre terminé dans l’en-but par le pilier Liebson. Avec la transformation de Girard, Massy menait 23-7 au Pré-Fleuri !

S’appuyant sur une mêlée dominatrice, bien que parfois sanctionnée, le XV azur et or grignota son retard grâce à un essai de pénalité puis un autre d’Horacio San Martin, tous deux transformés par Nicolas Vuillemin.

Une dernière pénalité des visiteurs, bottée par Grimboldy, laissa les Jaunets à cinq longueurs. Une marge qu’ils ne purent réduire, en dépit de plusieurs offensives, les Massicois conservant bec et ongles leur avantage.

 

 

Sermoise-sur-Loire, samedi 29 août (Ovalien Dupré). Stade du Pré-Fleuri. Massy bat Nevers, 29-24 (16-7). Evolution du score : 3-0 ; 8-0 ; 11-0 ; 11-7 ; 16-7 ; 23-7 ; 23-14 ; 26-14 ; 26-21 ; 26-24 ; 29-24.

Pour Nevers : 3 essais Maya (34e’), de pénalité (55e’), San Martin (62e’) ; 3 transformations Duvallet (34e’), Vuillemin (55e’, 62e’) ; 1 pénalité Vuillemin (67e’).

Pour Massy : 3 essais Fono (12e’), Diemer (40e’ + 2), Liebson (47e’) ; 1 transformation Girard (47e’) ; 4 pénalités Orquera (5e’), Girard (31e’, 59e’), Grimboldy (70e’).

Nevers : 15. Derrieux – 14. Maya, 13. San Martin, 12. Liabot, 11. Bonvalot – 10. Duvallet, 9. Nxumalo  – 7. Whetton, 8. Fabrègue, 6. Kazubek –  5. Gonzalez, 4. Aurignac (cap.) – 3. Merabet, 2. Maury, 1. Frou. Sont entrés en cours de jeu : Stolz, Mutapcic, Stankovic, Carpentier, Vitale, Geldenhuys, Falealii, Vuillemin, Drouard, Mazet, Van Niekerk. Manager général : Jean Anturville, assisté de Sébastien Fouassier et Guillaume Jan.

Massy : (XV de départ) 15. Girard – 14. Diemer, 13. Sella, 12. Leota, 11. Delage – 10. Orquera, 9. Coudol  – 7. Ancely, 8. Fono, 6. Dessassis –  5. Maréchal, 4. Cazac – 3. Akhobadze, 2. Bonnot, 1. Dadunashvili. Entraîneur général, Didier Faugeron, assisté de Victor Didebulidze et Stéphane Gonin.

 

Arbitre : Sylvain Brayelle (Ile-de-France), assisté de Sébastien Dauny et Nicolas Hainault (Bourgogne). Temps chaud (30 °C), pelouse en bon état, éclairage en seconde période, 2.000 spectateurs environ.