Championnat de France de Pro D2

Phase Aller - J9

MONTAUBAN / NEVERS

25 - 21  BD

 

 

 *Photo de la saison 2019-2020

 

MERCI BOSVIEL


 

 

En bottant en touche une pénalité largement dans ses cordes, après la sirène, Jérôme Bosviel a évité aux Neversois de boire le calice jusqu’à la lie. L’ouvreur Montalbanais a prouvé, par la même occasion, et son sens du fair-play et son incrédulité quant au résultat final. Car si le geste de l’artificier de Sapiac a laissé un point de bonus aux visiteurs, il a aussi souligné l’illogisme du 25-21 en faveur des joueurs du Tarn-et-Garonne.

 

Mattéo... fauché

Les Bourguignons pourront voir et revoir la vidéo de la rencontre, ils auront du mal à se trouver des excuses. Même s’ils penseront probablement s’être fait voler le premier essai de Mattéo Faucher, servi magnifiquement par Ilikena Bolakoro, en-avant dira l’arbitre ! A un de plus dès la 46e minute, après le carton rouge adressé à Julien Caminati, auteur d’un vilain plaquage à l’épaule sur le visage de Faucher, et avec l’appui du vent, ils auraient dû forcément s’envoler.

 

Interception

Mais un drop de leur maître à jouer laissa les Montalbanais devant d’autant que ce dernier ajouta une quatrième pénalité à son tableau de chasse. Et puis, il y eut cette interception de Maxime Mathy. Avec la transformation de Bosviel, Nevers compta même un retard de treize points, à dix minutes du terme.

 

Deux essais mais...

Seulement, le pilier Pierre Commenge venait d’écoper d’un carton jaune et laisser les siens à… treize contre quinze, Nemo Roeloefse revenant sur le terrain après dix minutes passées aux stands. Suffisant pour que les Neversois inscrivent deux essais, l’un par Théophile Cotte, rois des mauls, l’autre par Loïc Le Gal venu perforer plein cœur. Mais insuffisant pour remporter ce succès qui leur tendait les bras puisque, entre temps, Bosviel avait frappé une sixième fois.

On peut cependant toujours trouver pire, si Bosviel avait tenté, et probablement réussi, cette ultime pénalité…

  

 

Ovalien Dupré

(à partir des images de Rugby +)

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Caminati ; 14. Salles, 13. Mathy, 12. Sage (21. Sitauti, 51e’), 11. Ahmed (23. Christopher Vaotoa, 31e’-41e’) ; 10. Bosviel, 9. Chaput ; 7. Muñoz (cap.), 8. Dimitri Vaotoa ; 6. Augry (19. Meafua, 51e’) ; 5. Braendlin (18. Oulaï, 44e’), 4. Sousa (5. Braendlin, 68e’) ; 3. Boutemmani, 2. Tadjer (16. Deligny, 44e’), 1. Commenge (23. Christopher Vaotoa, 75e’). Remplaçants : 17. Renaud, 20. Graou, 22. Klur.

 

 

 

Directeur sportif Florent Ninard ; directeur de la performance Mourad Abed ; manager Gaëtan Oleon ; entraîneurs Florent Wieczorek et David Byrnes.

15. Jaminet ; 14. Le Gal, 13. Derrieux, 12. Bolakoro (22. Naqiri, 57e’), 11. Camou (23. Papidze, 65e’) ; 10. Faucher (22. Naqiri, 47e’-57e’ ; 12. Bolakoro, 68e’), 9. Guillaume Manevy (21. Urruty, 10e’) ; 7. Kazubek (19. Cotte, 57e’), 8. Fabrègue (20. Gascou, 68e’), 6. Plataret ; 5. Ceyte (18. Njewel, 64e’), 4. Bradshaw (cap.) ; 3. Roelofse, 2. Tarrit (16. Hamel, 50e’), 1. Sénéca (17. Kitutu, 57e’).

 

 

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

 

LES FAITS DE MATCH

 

MONTAUBAN

NEVERS

 

ESSAIS 1 essai Mathy (66e’) 2 essais Cotte (70e’), Le Gal (79e’)
TRANSFORMATIONS 1 transformation Bosviel 1 transformation (79e’) Derrieux
PENALITES 5 pénalités (2e’, 14e’, 23e’, 64e’, 73e’) Bosviel 3 pénalités (32e’, 43e’, 47e’) DERRIEUX
DROPS 1 drop (49e’) Bosviel  
   
Boutemmani (31e’), Commenge (69e’) Roeloefse (59e’)
Caminati (46e’)  

 

 

LES INFOS EN PLUS

 

MONTAUBAN – Vendredi 6 Novembre, 19h – Stade de Sapiac. Montauban bat Nevers, 25-21 (9-3). Points-terrain : 4-1.

Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 9-0 ; 9-3 ; 9-6 ; 9-9 ; 12-9 ; 15-9 ; 20-9 ; 22-9 ; 22-14 ; 25-14 ; 25-19 ; 25-21.

 

Arbitre : Thomas Chérèque (Auvergne-Rhône-Alpes). Juges de touche 1, Cédric Clavé ; de touche 2, François Cheyrou. Arbitre vidéo : Philippe Bonhoure. Arbitre 4, Rémi Janotto. Arbitre 5 : Vincent Lacaille.

 

Temps sec, vent fort, pelouse moyenne, bon éclairage, huis clos.

Match à huis clos