Championnat de France de Pro D2

Phase Aller - J5

AURILLAC / NEVERS

23 - 17

 

 

 

 

LES YEUX PLUS GROS QUE LE VENTRE


 

 

A trop vouloir inverser la tendance, en fin de rencontre, Nevers n’a ni remporté le match à Aurillac ni même ramené un point de bonus défensif qu’il avait au bout du soulier. Cette défaite, à zéro point, montre aussi les lacunes affichées par les Usonistes dans le Cantal.

 

Reynolds précis

En tournant à la pause avec une toute petite longueur de retard et la promesse d’évoluer en supériorité numérique après le carton jaune reçu par le deuxième ligne Jérôme Dufour, les Jaunets se pensaient peut-être sur la bonne voie.

Les maladresses, atermoiements et autre souffrance en mêlée ne les avaient pas empêchés de répliquer par la précision du pied droit de Shaun Reynolds. A 13-12 aux citrons après le quatrième but du Sud-Africain, auteur, juste avant, d’une percée monumentale, l’affaire semblait bien engagée.

 

Mataradze pour espérer

Seulement, jamais les Cantalous ne cédèrent les commandes. En inscrivant un second essai, à quatorze contre quinze, l’arrière Thomas Salles, profitant d’une incroyable hésitation de Stéphane Bonvalot, redonna du peps à ses couleurs.

Sans s’affoler et de plus en plus dominateurs, les Bourguignons se rapprochèrent à un souffle, Tornike Mataradze concrétisant dans l’en-but un groupé-pénétrant de ses avants.

 

Bonus délaissé

Après un numéro de l’ailier funambule Gauthier Minguillon, le Stade Aurillacois Cantal Auvergne repoussa son adversaire à un point du bonus défensif (23-17, 58e’). Et s’échina, ensuite, à contrecarrer toutes les velléités Nivernaises.

Cette prime à la défense, Nevers la dédaigna face aux perches et, au bout de quatre mêlées successives, échoua dans sa tentative de gagner.

La porte de l’essai en coin se referma sur Loïc Le Gal, en fin de match, et un ultime grattage de ce diable de Minguillon mit fin aux espoirs trop ambitieux des troupes de Xavier Péméja.

  

Ovalien Dupré

(à partir des images de Rugby +)

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Salles ; 14. Van Dam, 13. Sagote, 12. Yobo, 11. Minguillon ; 10. Vincent (22. Neisen, 45e’), 9. Reggiardo (21. Alania, m.-t.) ; 7. Roussel (cap.), 8. Kaufusi ; 6. Hewat (19. Saginadze, m.-t.) ; 5. Javakhia (18. Rolland, m.-t.), 4. Dufour ; 3. Gajion (23. Kartvelishvili, 49e’), 2. Nioradze, 1. Seyrolle (17. Plantier, 44e’). Entrés en cours de jeu : 16. Rude, SN. Maituku.

 

 

 

Entraîneur principal Roméo Gontineac ; entraîneurs adjoints David Banquet, Mathieu Lescure, Maxime Petitjean.

15. Jaminet ; 14. Le Gal, 13. Herry (22. Naqiri, 53e’), 12. Derrieux, 11. Bonvalot ; 10. Reynolds (21. Ménoret, 60e’), 9. Guillaume Manevy (20. Cazenave, 48e’) ; 7. Fraser, 8. Fabrègue (cap.), 6. Plataret ; 5. Ceyte (18. Njewel, 58e’), 4. Bradshaw (19. Barjaud, 47e’) ; 3. Papidze (23. Lolohea, 60e’), 2. Hamel (16. Genevois, 48e’), 1. Mataradze (17. Kitutu, 48e’).

 

 

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

 

LES FAITS DE MATCH

 

AURILLAC

NEVERS

 

ESSAIS 2 essais Vincent (20e’), Salles (44e’) 1 essai Mataradze (49e’)
TRANSFORMATIONS 2 transformations  Vincent  
PENALITES 3 pénalités (2e’, 16e’, 58e’) Vincent 4 pénalités (19e’, 25e’, 32e’, 40e’ + 1) Reynolds
DROPS    
   
Dufour (40e’ + 1), Maituku (70e’)  
   

 

 

LES INFOS EN PLUS

AURILLAC  – Vendredi 9 Octobre, 19h – Stade Jean-Alric. Aurillac bat Nevers, 23-17 (13-12). Points-terrain : 4-0.

Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 6-3 ; 11-3 ; 13-3 ; 13-6 ; 13-9 ; 13-12 ; 18-12 ; 20-12 ; 20-17 ; 23-17.

 

Arbitre : Benoît Rousselet (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Juges de touche 1, François Bouzac ; de touche 2, Baptiste Abel Coindoz. Arbitre vidéo : Jean-Luc Rebollal. Arbitre 4, Jérémy Veyssière. Arbitre 5 : Mickaël Chappe

 

Temps sec, pelouse un peu grasse, éclairage satisfaisant.