Championnat de France de Pro D2

Phase Aller - J13

NEVERS / COLOMIERS

13 - 24

 

 

   

 

 

FIN DE SERIE


 

 

Les bonnes séries neversoises ont prit fin. Celle qui laissait le XV usoniste sur trois succès consécutifs, et celle qui surlignait la réussite de Nevers sur Colomiers depuis que les deux formations s’affrontent en Pro D2, quatre victoires à zéro. Tout cela s’est congelé dans un Pré-Fleuri à peine plus réchauffé. Les Columérins ont imposé leur loi dans la Nièvre, comme s’ils étaient chez eux.

 

Débuts manqués

Les premières minutes confirmèrent les craintes que pouvaient inspirer les joueurs de Haute-Garonne, solidement installés parmi les cadors du classement. Thomas Girard trouva la cible à deux reprises, avant que son centre Johan Deysel n’échoue d’un rien dans sa volonté d’inscrire le premier essai.

Chahuté en mêlée fermée, au point que le gaucher David Lolohea écopa d’un carton jaune dès la 12e minute, le pack azur et or s’en sortit miraculeusement avec la rentrée de Max Curie, qui solutionna le problème posé par le massif Beka Sheklashvili.

 

Inefficacité

Dans cette rencontre hachée par de multiples fautes et de nombreux accrochages, Nevers ne prit jamais les commandes. Si Zack Henry passa une pénalité, il perdit sa précision sur un renvoi direct en touche puis en tapant en ballon mort une pénaltouche. Même l’indiscipline visiteuse, qui valut un carton jaune à Aurélien Beco puis à Alexandre Manukula, ne fut pas mise à profit par les locaux. Kylian Jaminet, face à ses anciens coéquipiers, ne put aplatir en coin, après une bonne passe de Jérôme Bonvalot, peu avant la pause.

 

Punition

Henry égalisa en début de deuxième période mais ce diable de Girard trouva encore deux fois la cible, de près de 50 mètres, d’une frappe tendue. L’ex-Massicois éteignit le Pré-Fleuri en étant à la conclusion d’un joli mouvement des siens.

Sans forces ni solutions, les Jaunets se firent définitivement punir, à trois minutes de la fin, un ballon porté des Columérins envoyant Jean Lespès leur accorder un essai de pénalité.

A 24-6, les carottes étaient cuites. Nevers tenta de sauver l’honneur et si Senio Toleafoa fut retourné dans l’en-but, François Herry, lui, parvint à y aplatir le cuir. Le match se termina sur la transformation de Joris Cazenave, lui aussi ancien Columérin à qui ses ex-équipiers venaient de jouer un bien vilain tour.

 

 

Ovalien Dupré

(à partir des images d'Eurosport Player) 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Jaminet ; 14. Camou, 13. Paris (21. Herry, 66e’), 12. Derrieux, 11. Bonvalot (17. Curie, 13e’-22e’) ; 10. Henry (20. Urruty, 55e’), 9. Cazenave ; 7. Gibouin (cap.) (2. Elliot, 60e’-66e’), 8. Fabrègue, 6. Cotte (19. Quercy, 66e’) ; 5. Ceyte (20. Toleafoa, 55e’), 4. Barjaud (18. Bradshaw, 55e’) ; 3. Kaikatsishvili (23. Philippart, 57e’), 2. Elliot (16. Genevois, 49e’), 1. Lolohea (17. Curie, 49e’).

 

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

15. Girard ; 14. Lagain, 13. Maurino, 12. Deysel (20. Laforgue, 57e’), 11. Pimienta ; 10. Poet, 9. Gori (22. Queheille, 80e’) ; 7. Macovei (cap.), 8. Bézian, 6. Beco ; 5. Earle (18. Granouillet, 70e’), 4. Manukula (5. Earle, 80e’) ; 3. Sheklashvili (23. Delmas, 57e’), 2. Barlot (16. Costa Repetto, 66e’), 1. Pirlet (17. Dubois, 49e’). Non utilizes : 19. Vergnes, 21. Soulan.

 

 

 

Entraîneur principal et des arrières Julien Sarraute, entraîneur des avants Fabien Berneau.

 

LES FAITS DE MATCH

 

NEVERS

COLOMIERS

 

ESSAIS 1 essai Herry (80e’ + 1) 2 essais Girard (64e’), de pénalité (77e)
TRANSFORMATIONS 1 transformation Cazenave 1 transformation de pénalité (77e)
PENALITES 2 pénalités Henry (17e’, 46e’) 4 pénalités Girard (3e’, 6e’, 49e’, 52e’)
DROPS    
   
Lolohea (12e’), Genevois (55e’) Beco (27e’), Manukula (31e’), Bezian (80e’)
   

 

 

LES INFOS EN PLUS

SERMOISE-SUR-LOIRE –Vendredi 6 Décembre, 20h – Stade du Pré-Fleuri. Colomiers bat Nevers, 13-24 (3-6). Points-terrain : 0-4.

Évolution du score : 3-0 ; 0-6 ; 3-6 ; 6-6 ; 6-9 ; 6-12 ; 6-17 ; 6-24 ; 11-24 ; 13-24.

 

Arbitre : Jean Lespès (Île-de-France). Juges de touche 1, Régis Guatelli ; de touche 2, Marc Lalaude ; d’en-but 1, Christian Grégoire ; d’en-but 2, Yannick Thébault. Arbitre 4 : Mariane Gruel. Arbitre 5 : Damien Dauvissat.

 

Temps froid, pelouse souple, éclairage parfait. 5.992 spectateurs.