Championnat de France de Pro D2

Phase Aller - J12

ROUEN / NEVERS

24 - 34

 

 

    

 

 

NEVERS FAIT SON BEURRE


 

 

Sur la lancée de son succès bonifié, la semaine précédente face à Valence-Romans, Nevers a défait le second promu de Pro D2, 34-24. Ce score, à réveiller les insomnies des entraîneurs chargés du secteur défensif, souligne aussi la capacité des Nivernais à s’imposer loin de leurs bases puisque cette victoire, ils l’ont signée en Normandie.

 

Trainor n'a pas trainé

Cette performance s’engagea pourtant fort mal puisque dès la première sollicitation des escouades de Seine-Maritime, la défense craqua ! Puis ce fut au tour du genou droit de Jasaïa Rasuqe…

L’abnégation azur et or se retrouva heureusement sur la deuxième offensive rouennaise, bien bloquée, puis sur un petit côté parfaitement maîtrisé.

Restait aux Bourguignons la concrétisation de leurs efforts au tableau d’affichage. Celle-ci intervint au bout d’un long mouvement où Conor Trainor, entré en cours de jeu, capta une passe acrobatique de Joris Cazenave. L’international canadien, joua la toupie pour effacer un dernier placage et marqua.

 

Cazenave assure

Cette performance s’engagea pourtant fort mal puisque dès la première sollicitation des escouades de Seine-Maritime, la défense craqua ! Puis ce fut au tour du genou droit de Jasaïa Rasuqe…

L’abnégation azur et or se retrouva heureusement sur la deuxième offensive rouennaise, bien bloquée, puis sur un petit côté parfaitement maîtrisé.

Restait aux Bourguignons la concrétisation de leurs efforts au tableau d’affichage. Celle-ci intervint au bout d’un long mouvement où Conor Trainor, entré en cours de jeu, capta une passe acrobatique de Joris Cazenave. L’international canadien, joua la toupie pour effacer un dernier placage et marqua.

 

Lemi l'ennemi

La reprise confirma l’élan neversois, symbolisé par les charges de David Lolohea. Kylian Jaminet, de près de 50 mètres et avec l’appui du vent, augmenta l’écart avant que… Rouen ne réplique. Sur une action anodine, le cuir parvint sur l’aile gauche de David Lemi. L’ailier du RNR piégea la vigilance visiteuse et offrit au centre Josua Drauniniu un essai de sprinter. En coin, Michallet ne trembla pas et ramena les belligérants au point de départ.  

 

Percées centrales

A toi, à moi. Sitôt Rouen revenu à hauteur, Nevers reprit ses distances, une percée de François Herry et une autre de Rudy Derrieux débouchant sur un nouveau but de Cazenave et un essai de Jaminet, transformé par l’artilleur des Jaunets.

Les Normands, décidés à ne pas abdiquer, sortirent la photocopieuse et ce diable de Lemi, enrhumant Trainor d’un crochet électrique, fila le long de la ligne pour aller à dame. Michallet, impérial, rentra les siens dans le bonus défensif (27-24, 66e’).

 

Gibouin, l'estocade

Peut-être en surrégime, Rouen montra des signes de faiblesse devant, obligeant l’arbitre à ordonner des mêlées simulées. Le sifflet de Nouvelle-Aquitaine sortit aussi Drauniniu coupable d’un placage dangereux sur Casenave. Il restait dix minutes et dans la foulée d’un frisson provoqué par une nouvelle escapade de Derrieux, prolongée par Maxence Barjaud, Gautier Gibouin, remplaçant un capitaine Hugues Bastide encore exemplaire, se transforma en l’un des ces fiers taureaux espagnols pour encorner le rideau défensif local. Son essai, accompagné de la transformation de Nicolas Vuillemin, troisième buteur nivernais de la soirée, scella le score et la victoire.

 

Ovalien Dupré

(à partir des images d'Eurosport Player)

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Milhorat ; 14. Fuster, 13. Radikedike (21. Drauniniu, m.-t.), 12. Mchedlidze (22. James, 65e’), 11. Lemi ; 10. Michallet, 9. Campeggia (20. Cazale Debat, 51e’) ; 7. Toevalu (19. Domolailai, 51e’), 8. Mapapalangi, 6. Dastugue (cap.) ; 5. Atkins, 4. Lainault (18. Giraud, 47e’) ; 3. Leon  (23. Clamy Edroux, 15e’), 2. Bonnot (16. Dorey, 51e’), 1. Guion (17. Martin, 18e’-29e’ ; 51e’). 

 

 

 

 Manager général Richard Hill ; entraîneur des avants Tom Palmer.

15. Jaminet ; 14. Raisuqe (21. Trainor, 11e’), 13. Herry, 12. Derrieux, 11. Camou ; 10. Urruty  (20. Vuillemin, 57e’), 9. Cazenave (10. Urruty, 69e’) ; 7. Bastide (cap.) (22. Gibouin, 60e’), 8. Fabrègue, 6. Cotte ; 5. Njewel (25. Toleafoa, 54e’), 4. Bradshaw (18. Barjaud, 60e’) ; 3. Kaikatsishvili (23. Philippart, 54e’), 2. Genevois (16. Elliot, 19e’-29e’ ; 50e’), 1. Lolohea (17. Mataradze, 54e’).

 

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

 

LES FAITS DE MATCH

 

ROUEN

NEVERS

 

ESSAIS  3 essais Toevalu (4’), Drauniniu (53’), Lemi (66’) 3 essais Trainor (22’), Jaminet (63’), Gibouin (74’) 
TRANSFORMATIONS 3 transformations MICHALLET  2 transformations Cazenave (63’), Vuillemin (74’)  
PENALITES 1 pénalité (32’) Michallet 5 pénalités Cazenave (26’, 34’, 40’ + 1 ; 58’), Jaminet (49’)
DROPS    
   
 Drauniniu (69’)  
   

 

 

LES INFOS EN PLUS

ROUEN  – Vendredi 22 novembre, 20 h – Stade Jean-Mermoz. Nevers bat Rouen, 34-24 (14-10). Points-terrain : 4-0

Évolution du score : 0-5 ; 0-7 ; 5-7 ; 8-7 ; 8-10 ; 11-10 ; 14-10 ; 17-10 ; 17-15 ; 17-17 ; 20-17 ; 25-17 ; 27-17 ; 27-22 ; 27-24 ; 32-24 ; 34-24

 

Arbitre : Adrien Marbot (Nouvelle-Aquitaine). Juges de touche 1, Hervé Lasausa-Lespy Labaylette ; de touche 2, Vincent Kappes ; d’en-but 1, Sylvain Bernard ; d’en-but 2, Vincent Dathie. Arbitre 5 : Jean-Christophe Monjou.

 

Temps froid et sec, vent sensible, pelouse en bon état, éclairage satisfaisant.