Championnat de France de Pro D2

Phase Retour - J27

OYONNAX / NEVERS

30 - 22

   

 

 

 

LE SORT S'ACHARNE


 

 

Les Neversois semblaient bien partis pour signer un exploit sur l’herbe artificielle de Charles-Mathon. Mais une deuxième période moins bien maîtrisée ne leur a pas permis d’endiguer la révolte du leader ni même de conserver un bonus défensif qui aurait récompensé leur prestation. Pire, Jason Fraser (genou droit) et Gautier Gibouin (cheville droite) se sont blessés au point de sortir prématurément. Encore pire, les Nivernais doivent désormais partager la quatrième place avec les Vannetais victorieux à Montauban. Les Biterrois se rapprochent à trois points et Mont-de-Marsan peut, ce dimanche, recoller à deux voire une longueur des Jaunets. Sale soirée !

 

Fraser le détonateur

Le bras de fer entre les deux formations a tenu toutes ses promesses. Bien rentrés dans la partie, les Bourguignons ouvraient même le score sur une pénalité de Loïc Le Gal, sanctionnant un déblayage sur le côté de Ben Botica. L’artilleur oyonnaxien se racheta dans la foulée et entama son duel à distance avec l’arrière de Nevers.

A 6-6 au quart d’heure, ce furent pourtant les visiteurs qui prirent le large. Un en-avant du demi de mêlée James Hall fut vite converti en ballon d’attaque par des Jaunets décomplexés. Sur le renversement, Frédéric Urruty lança dans l’intervalle Jason Fraser. Le troisième ligne s’arracha depuis la ligne médiane, mystifia l’ultime rempart Quentin Étienne et plongea victorieusement dans l’en-but. Le Gal ajouta deux unités à ce magnifique essai (6-13, 16e’).  

 

Botica en bourreau

Ces sept points d’avance, les Neversois les conservèrent jusqu’à la pause, les bombardiers de service signant chacun deux nouvelles pénalités. Les ennuis avaient pourtant commencé à perturber le collectif nivernais, Fraser devant quitter les siens en boitant et ses équipiers ne profitant pas du carton jaune infligé au deuxième ligne Thibault Tauleigne.

A la reprise, les joueurs de l’Ain, guidés par un Botica au-dessus du lot, comblèrent petit à petit leur retard, revenant à un souffle après le carton jaune d’Urruty (18-19, 55e’).

 

MacDonald, un goût amer

Les Azur et Or, malgré une défense bec et ongles, ne purent empêcher les gars du Haut-Bugey de reprendre les commandes, le pilier gauche Hoani Tui se chargeant de marquer en force. En manquant la transformation, Botica accorda un sursis à ses adversaires, dont ils profitèrent, Nicolas Vuillemin ramenant tout ce beau monde dans un mouchoir de poche (23-22, 70e’).

Un nouvel échec d’un Botica qui commençait à payer sa débauche d’énergie laissa planer le suspense. Tout comme le sauvetage de Conor Trainor, empêchant Mitchell Inman d’aplatir. Au départ de l’action, la cheville droite de Gibouin s’était tordue...

A trois minutes de la fin, l’USON tenait encore son bonus défensif mais une pénalité accordée à la mêlée oyonnaxienne en décida autrement. La pénaltouche des Oyomen se termina en terre promise, le talonneur Quentin MacDonald rappelant aux Neversois combien le sport peut être parfois cruel.

 

Ovalien Dupré
(à partir des images d'Eurosport 2)

 

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Étienne (22. Michel, 18e’) ; 14. Codjo, 13. Millet, 12. Hansell Pune (21. Inman, 68e’-75e’), 11. Giresse ; 10. Botica, 9. Hall (20. Gondrand, 62e’) ; 7. Ursache (cap.), 8. Tison (19. Herjean, 55e’-78e’), 6. Taïeb ; 5. Tauleigne (18. Edwards, 62e’), 4. Leindekar ; 3. Mirtskhulava (17. Debaty, 62e’ ; 23. Dumas, 79e’), 2. Geledan (16. MacDonald, 55e’), 1. Tui.

 

 

Directeur sportif Adrien Buononato assisté de Manny Edmonds.

15. Le Gal (22. Trainor, 65e’) ; 14. Zébango, 13. Naqiri, 12. Derrieux, 11. Blanc ; 10. Urruty (5. Chalureau, 70e’), 9. Faleali’i (20. Berger, 55e’) ; 7. Cotte, 8. Fraser (19. Jean-Baptiste Manevy, 28e’ ; 21. Vuillemin, 55e’), 6. Gibouin (cap.) (19. Jean-Baptiste Manevy, 75e’) ; 5. Chalureau (18. Toleafoa, 53e’), 4. Barjaud ; 3. Lolohea (23. Philippart, 65e’), 2. Elliot (16. Genevois, 55e’), 1. Curie (17. Mataradze, 55e’).

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneurs des avants Sébastien Fouassier, entraîneurs des arrières Guillaume Jan.

 

LES FAITS DE MATCH

 

OYONNAX

NEVERS

 

ESSAIS 2 essais Tui (60e’), Mac Donald (78e’) 1 essai Fraser (16e’)
TRANSFORMATIONS 1 transformation (78e’)  1 transformation Le Gal (16e’)
PENALITES 6 pénalités (8e’, 11e’, 33e’, 38e’, 49e’, 55e’) Botica 5 pénalités Le Gal (6e’, 14e’, 30e’, 37e’) et Vuillemin (70e’)
DROPS    
   
Tauleigne (36e’) Urruty (55e’)
 

 

 

 

LES INFOS EN PLUS

OYONNAX - Vendredi 5 Avril, 20h30 – Stade Charles-Mathon. Oyonnax bat Nevers, 30-22 (12-19). Points-terrain : 4-0.

 

Évolution du score : 0-3 ; 3-3 ; 6-3 ; 6-6 ; 6-11 ; 6-13 ; 9-16 ; 9-19 ; 12-19 ; 15-19 ; 18-19 ; 23-19 ; 23-22 ; 27-22 ; 30-22.

 

Mathieu Noirot (Occitanie). Juges de touche 1, David Beun ; de touche 2, Frédéric Chazal ; d’en-but 1, Sylvain Bernard ; d’en-but 2, Vincent Dathie. Arbitres 4 : Jérôme Couvreur ; 5 : Christophe Vachez.

 

Temps froid et sec, pelouse synthétique en parfait état, très bon éclairage.