Championnat de France de Pro D2

Phase Retour - J22

ANGOULEME / NEVERS

40 - 15

   

 

 

 

UNE BALLE DANS LE PIED


 

 

Après s’être fracassé comme personne sur la pelouse de Carcassonne, une semaine auparavant, le XV de Nevers a pratiquement refait la même sur l’herbe d’Angoulême ! Cette seconde défaite consécutive ressemble, dans sa finalité, à celle concédée dans l’Aude. Pourtant, l’USON semblait mieux armée cette fois-ci mais rapidement privée de Josaïa Raisuqe, elle a de nouveau sombré.

La formation alignée à Chanzy, où seuls Loïc Le Gal, Nicolas Vuillemin et Jean-Philippe Genevois constituaient le trio des rescapés de Carca, fit rapidement honneur à sa réputation. Après un lancement en touche, vite négocié par les trois-quarts, Le Gal progressa jusque dans le camp local et Raisuqe profita de l’aubaine pour renverser Adrien Ayestaran et filer tranquillement à dame. Vuillemin transforma. On jouait la cinquième minute.

 

JAUNE PUIS ROUGE

La réaction collective des Charentais se heurta à la défense agressive, trop sans doute, des Nivernais. Car ces derniers accumulèrent les sanctions, Thomas Ceyte récoltant un carton jaune à la 16e’.

On crut Nevers capable d’aller au-delà de cette infériorité numérique quand, deux minutes plus tard, Hugo Fabrègue vola une munition dans l’alignement mais la passe dans le dos que tenta ensuite Vuillemin fut décryptée par Ayestaran. Le demi de mêlée des Violets fila à l’essai mais vit fondre sur lui Raisuqe… qui commit l’irréparable en le plaquant dangereusement. Le carton rouge était au bout de l’excès d’engagement du Fidjien.

Le pilier Rosario Halavatau étant, à son tour, envoyé sur le banc dix minutes, le bateau jaune et bleu tangua mais Le Gal répondit à Benjamin Magnoac (3-10, 24e’).

 

L'OURAGAN CHARENTAIS

A partir de ce moment-là et d’un en-avant à 10 mètres de ses poteaux de l’arrière de Nevers, le ressort se tendit très fort et Soyaux-Angoulême prit les commandes juste avant la pause, Ledua Mau et Calum Wilson inscrivant chacun un essai.

13-10 au changement de côté, les Jaunets demeuraient à l’affut mais Magnoac eut tôt fait de les sortir du bonus défensif. Et si Jean-Yves Zébango, de retour après presque un an sans feuille de match officielle, rattrapa un déboulé d’Ayestaran, le jeune artilleur local ajouta trois unités à un compteur qui allait s’affoler.

En souffrance, les Neversois cherchèrent une pénaltouche, à la 55e’, mais Vuillemin n’appuya pas assez sa frappe et Kimami Sitauti empêcha le cuir de sortir ! Le retour de manivelle fut cruel. L’ouragan charentais souffla sur Chanzy et fit voler en éclats les dernières certitudes nivernaises. Deux essais dans la foulée puis un cinquième, de pénalité, crucifièrent des Jaunets déjà moribonds.

 

SANS RAISUQE

Le dernier essai de l’après-midi fut l’œuvre de Jason Fraser, bien servi par Zébango mais il n’eut pas le pouvoir d’éclairer l’horizon des Usonistes qui, en l’espace de cent soixante minutes, ont encaissé 89 points pour n’en rendre que 27.

La fragilité des troupes du trio Péméja-Jan-Fouassier, mise au jour à Carcassonne a encore fait tache. Bien partie jusque-là pour terminer parmi le quatuor de tête et ainsi entrevoir une réception, minimum, en phases finales, l’USON ne doit plus se louper. En commençant par la réception, dès vendredi, de Colomiers. A elle de montrer que Raisuqe n’est pas le cocotier qui cache la forêt, d’autant qu’elle risque d’en être privé un petit moment.

 

Ovalien Dupré
(à partir des images d'Eurosport 2)

 

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Magnoac (21. Pehau, 73e’) ; 14. Buretakiyaca, 13. Mau, 12. Wilson (22. Roger, 61e’), 11. Sitauti ; 10. Laforgue (12. Wilson, 77e’), 9. Ayestaran (20. Ompraret, 76e’) ; 7. Coletta (cap.) (23. Sclavi, 25e’-35e’), 8. Lescure, 6. Laulhé (18. Maurens, 65e’) ; 5. Landman (19. Witt, 61e’), 4. Sutiashvili ; 3. Halavatau (23. Sclavi, 52e’-78e’), 2. Héguy (16. Le Guen, 56e’), 1. El Jai (17. Guion, 52e’).

 

Entraîneur des avants Julien Laïrle, entraîneur des arrières Rémi Ladauge.

15. Le Gal ; 14. Raisuqe, 13. Naqiri, 12. Volakoro, 11. Zébango ; 10. Vuillemin (20. Bessaguet, 57e’), 9. Urruty ; 7. Quercy (22. Fraser, 58e’), 8. Fabrègue (cap.) (19. Jean-Baptiste Manevy, 58e’), 6. Kazubek (21. Derrieux, m.-t.) ; 5. Ceyte (18. Chalureau, 61e’), 4. Bradshaw ; 3. Roelofse (23. Papidze, 52e’), 2. Genevois (16. Mapusua, 48e’-71e’), 1. Sénéca (17. Mataradze, 52e’).

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneurs des avants Sébastien Fouassier, entraîneurs des arrières Guillaume Jan.

 

LES FAITS DE MATCH

 

ANGOULEME

NEVERS

 

ESSAIS

5 essais Mau (27e’), Wilson (40e’), Laulhé (57e’), Ayestaran (58e’), de pénalité (69e’)

2 essais Raisuqe (5e’), Fraser (79e’)
TRANSFORMATIONS 3 transformations Magnoac (57e’, 58e’), de pénalité (69e’) 1 transformation Vuillemin (5e’)
PENALITES 3 pénalités Magnoac (19e’, 43e’, 52e’) 1 pénalité Le Gal (24e’)
DROPS

 

 
   

Halavatau (23e’)

Ceyte (16e’)
 

Raisuqe (18e’)

 

 

LES INFOS EN PLUS

ANGOULEME - Dimanche 24 février, 14h15 – Stade Chanzy. Soyaux-Angoulême bat Nevers, 40-15 (13-10). Points-terrain : 5-0.

 

Évolution du score : 0-5 ; 0-7 ; 3-7 ; 3-10 ; 8-10 ; 13-10 ; 16-10 ; 19-10 ; 24-10 ; 26-10 ; 31-10 ; 33-10 ; 40-10 ; 40-15.

 

Arbitre : David Beun (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Juges de touche 1, Benoît Albert ; de touche 2, Denis Daste ; d’en-but 1, Vincent Dathie ; d’en-but 2, Laurent Romeo. Arbitres 4 : Marc Lalande ; 5 : Cyril Delom.

 

Temps doux, ciel bleu, pelouse en bon état, forte affluence.