Championnat de France de Pro D2

Phase Retour - J21

CARCASSONNE / NEVERS

49 - 12

   

 

 

 

LA CATA A CARCA !


 

 

 

Il va falloir s’en relever. Premiers de la classe en arrivant à Carcassonne, les Neversois ont reçu une énorme fessée. Le collectif azur et or n’a pas résisté aux rotations effectuées avant la rencontre dans l’Aude. Il a subi, vent de face ou dans le dos, la volonté des locaux et a payé très cher son indiscipline. Le 49-12 au coup de sifflet final a sans doute fait très mal aux têtes nivernaises.

 

PLUIE DE CARTONS

L’USON se souviendra longtemps de cette vingt et unième journée. Déjà en dehors des clous lors du dix-septième acte, à Mont-de-Marsan où ils avaient laissé les locaux l’emporter avec le bonus offensif, les Jaunets ont littéralement explosé à Albert-Domec.

Partie sur un tempo élevé, la rencontre bascula tout doucement en faveur des hommes de Christian Labit, l’ouvreur Gilles Bosch se chargeant de concrétiser par trois buts, la belle entame des siens, conjuguée aux errements et fautes grossières des Bourguignons.

Un premier carton jaune administré à David Lolohea pour un placage dangereux puis un autre pour Bastien Chalureau auteur d’un déblayage à l’épaule et tout l’édifice neversois s’écroula. En supériorité numérique jusqu’à la pause, les Carcassonnais en profitèrent pour prendre le large… 23-0.

 

JUSQU'A LA LIE

Les plus optimistes supporters de Nevers espéraient que, vent favorable, leurs favoris allaient faire souffler la révolte. Hélas ! Toujours aussi maladroits et peu inspirés, ces derniers laissèrent les Occitans imposer leur loi. Deux nouveaux essais furent plantés par les gars de Carca comme autant de clous dans le cercueil neversois, le score hallucinant de 37-0 accompagnant la cinquantième minute.

Au micro de Guilhem Garrigues, lui aussi originaire de Montauban, Xavier Péméja qualifia de « naufrage » la prestation de ses garçons, espérant un sursaut. Mais ceux-ci durent boire le calice jusqu’à la lie. Une expulsion temporaire pour un en-avant de Frank Bradshaw et Carca alla deux fois encore derrière la ligne !

 

PRESQUE FANNY

Embrasser Fanny le soir de la Saint-Valentin n’avait rien de réjouissant. Après un quatrième carton (à l’encontre de Guram Papidze, sanctionné comme son vis-à-vis Antoine Fournier pour mauvais positionnements répétés en mêlée), les Neversois évitèrent cette humiliation suprême, Nemo Roelofse puis Fred Quercy allant à dame chacun leur tour, Nicolas Vuillemin ne transformant que le second essai.

Nevers était-il en surrégime depuis quelques temps ? A-t-il mésestimé la valeur des Carcassonnais dans l’Aude ? Le groupe s’est-il délité en l’absence de quelques meneurs tels Hugo Fabrègue ou Josaïa Raisuqe ? La réponse à toutes ces questions conditionnera la suite de la saison qui verra les Neversois à nouveau loin du Pré-Fleuri, dimanche 24 février à Angoulême, une formation qui ne leur a jamais vraiment réussi…

 

Ovalien Dupré
(à partir des images de Canal + Sport)

 

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Mc Mahon ; 14. Jasmin, 13. Marrou, 12. Rey (21. Pili-Gatau, 62e’), 11. Giorgis ; 10. Bosch, 9. Valentine (20. Lescalmel, 65e’) ; 7. Koffi, 8. Meité (22. Doumenc, 54e’), 6. Huguet ; 5. Manchia (19. Panizzo, 65e’), 4. Dayer (18. Zito, 51e’) ; 3. Wihongi (23. Burduli, 58e’), 2. Sauveterre (17. Fournier, 58e’), 1. Ursache (cap.) (16. Castant, 58e’).

 

 

Manager Christian Labit ; entraîneur des avants Mathieu Sidre, entraîneur des arrières Nicolas Nadau.

15. Le Gal (21. Derrieux, 51e’) ; 14. Autagavaïa, 13. Trainor (15. Le Gal, 65e’), 12. Herry, 11. Blanc ; 10. Vuillemin (22. Urruty, 51e’), 9. Bessaguet (10. Vuillemin, 69e’) ; 7. Cotte (19. Quercy, 48e’, 8. Fraser (17. Roelofse, 25e-36e’ ; 20. Jean-Baptiste Manevy, 55e’), 6. Gibouin (cap.) (3. Lolohea, 72e’) ; 5. Chalureau (18. Bradshaw, 44e’), 4. Barjaud (8. Fraser, 65e’) ; 3. Lolohea (23. Papidze, 53e’), 2. Genevois (16. Mapusua, m.-t.), 1. Curie (17. Roelofse, 69e’).

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneurs des avants Sébastien Fouassier, entraîneurs des arrières Guillaume Jan.

 

LES FAITS DE MATCH

 

CARCASSONNE

NEVERS

 

ESSAIS

6 essais Rey (32e’), Mc Mahon (37e’), Marrou (44e’), Manchia (50e’), Castant (58e’), Koffi (63e’)

2 essais Roelofse (74e’), Quercy (80e’)
TRANSFORMATIONS 5 transformations (32e’, 37e’, 44e’, 50e’, 58e’) 1 transformation Vuillemin (80e’)
PENALITES 3 pénalités (6e’, 11e’, 17e’) Bosch  
DROPS

 

 
   

Fournier (72e’)

 Lolohea (25e’), Chalureau (30e’), Bradshaw (58e’), Papidze (72e’)
   

 

 

LES INFOS EN PLUS

Jeudi 14 février, 21h – Stade Albert-Domec. Carcassonne bat Nevers, 49-12 (23-0).

Points-terrain : 5-0.

 

Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 9-0 ; 14-0 ; 16-0 ; 21-0 ; 23-0 ; 28-0 ; 30-0 ; 35-0 ; 37-0 ; 42-0 ; 44-0 ; 49-0 ; 49-5 ; 49-10 ; 49-12.

 

Arbitre : Benoît Rousselet (Auvergne-Rhône-Alpes). Juges de touche 1, Thierry Malet ; de touche 2, Thierry Devais ; d’en-but 1, David Gayoux ; d’en-but 2, Thierry Mercadet. Arbitres 4 : Florian Capelle ; 5 : Yoann Boisson.

 

Temps froid et sec, vent fort, pelouse médiocre, bon éclairage.