Championnat de France de Pro D2

Phase Retour - J18

NEVERS / BAYONNE

23 - 17

   

 

 

 

LA REACTION ATTENDUE


 

 

 

Les Neversois se sont rachetés de leur faux pas à Mont-de-Marsan, en écartant, au bout d’un match à forte intensité, le leader bayonnais, à qui ils ont repris le maillot jaune de la Pro D2. Ce succès, bâti sur une conquête efficace avec la mêlée en tête de proue, comptera autant mathématiquement que moralement.

 

UN MAL POUR UN BIEN

 

Fidèles à leurs habitudes, les Nivernais entamèrent la rencontre tambour battant, avides de se faire des passes et de donner de l’oxygène au ballon. Malheureusement, ce dernier devint glissant, savonnette arrosée par une pluie qui attendit le coup d’envoi pour arroser la verte (et chauffée) pelouse du Pré-Fleuri.

De nombreux en-avant parasitèrent les tentatives locales mais l’on s’aperçut vite que cette dépression météorologique allait apporter sa pierre à l’édifice. Les mêles succédant aux en-avant, le pack azur et or entama, dès le premier rassemblement ordonné, un travail de démolition qui allait durer quatre-vingts minutes… et même plus.

 

INTERMINABLE

 

Pourtant, après l’ouverture du score signée Nicolas Vuillemin, ce furent les Basques qui, par l’intermédiaire de leur ouvreur Willem Du Plessis, prirent les commandes. Une pénalité, un essai transformé de l’ouvreur bayonnais et les visiteurs refroidirent l’ambiance des tribunes, à la demi-heure.

A l’approche de la sirène, l’édifice des Pyrénées-Atlantiques laissa apparaître une première fissure, le droitier Toma’akino Taufa payant d’un carton jaune, l’accumulation de fautes de sa mêlée. L’on était entré dans le temps additionnel et Nevers prit la mêlée, justement, délaissant trois points faciles pour tenter de recoller au score.

Tordus par leurs rivaux, les gros de l’Aviron empilèrent les fautes, jusqu’à ce que le patient Hervé Lasausa Lespy Labaylette ne file entre les perches accorder un essai de pénalité égalisateur, à la 50e minute !

 

SUSPENSES

 

Au sec au retour des vestiaires, chaque camp appliqua les consignes entendues à la pause. Josaïa Raisuqe annihila, d’un contest énergique, une offensive adverse amorcée par Maxime Delonca et prolongée, notamment, par le colosse Evrard Oulai. Revenus dans les 22 visiteurs, les Jaunets parvinrent à piéger la meilleure défense du championnat, Hugo Fabrègue réussissant, en filou, ce que Tornike Mataradze avait échoué d’un rien, planter le cuir dans l’en-but. En coin, Vuillemin bonifia cet essai et ajouta, à l’heure de jeu, trois points de plus.

Menés 20-10, les élèves de Yannick Bru mirent tout en œuvre pour revenir. Dans le sillage de leur arrière Julien Tisseron, quelques contre-attaques fusèrent, mettant en alerte la défense locale. A huit minutes du terme, Oulai, qui sembla avoir rampé sur l’action, planta le cuir au pied des pagelles. Emmanuel Saubusse, entré peu de temps auparavant, ramena les siens à trois longueurs, de quoi intensifier le suspense des derniers instants.

Sur le point de renverser la tendance, les gars de l’Aviron se firent pourtant piéger, Maxence Barjaud leur volant une précieuse munition dans l’alignement. Et au bout de cette interception aérienne, Nevers obtint une ultime pénalité que Vuillemin, à 100 %, passa aisément, privant, du même coup, les Bayonnais du bonus défensif, qu’ils auraient mérité.

 

Ovalien Dupré
 

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   

15. Le Gal ; 14. Raisuqe, 13. Trainor (21. Herry, 69e’), 12. Bolakoro, 11. Bonvalot (22. Autagavaïa, 26e’-31e’ ; 77e’) ; 10. Vuillemin, 9. Faleali’i (20. Urruty, 64e’) ; 7. Quercy (19. Jean-Baptiste Manevy, 65e’), 8. Fabrègue (cap.), 6. Kazubek ; 5. Ceyte (18. Barjaud, 59e’), 4. Bradshaw ; 3. Roeloefse (23. Lolohea, 67e’), 2. Genevois (16. Elliot, 65e’), 1. Mataradze (17. Sénéca, 59e’).  

 

 

Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

15. Tisseron (21. Luc, 73e’) ; 14. Fuster (23. Mousset, 40e’ + 1-40e’ + 7 ; 1. Ndlovu, 40e’ + 9-49e’), 13. Muscarditz (cap.), 12. Talebula, 11. Jané ; 10. Du Plessis (22. Barthélémy, 52e’), 9. Rouet (20. Saubusse, 69e’) ; 7. Héguy (19. Van Lill, 59e’), 8. Taofifenua (7. Héguy, 73e’), 6. Collet ; 5. Oulai, 4. Boutaty (18. Ducat, 52e’) ; 3. Taufa (14. Fuster, 40e’ + 7 ; 23. Mousset, 52e’), 2. Delonca (16. Arganèse, 59e’), 1. Ndlovu (17. Iguiniz, 26e’-77e’). 

 

Manager Yannick Bru ;  entraîneur des avants Joël Rey ; entraîneur des arrières Vincent Etcheto.

 

LES FAITS DE MATCH

 

NEVERS

BAYONNES

 

ESSAIS

2 essais de pénalité (40e’ + 10),      Fabrègue (51e’)

2 essais Du Plessis (31e’), Oulai (72e’)
TRANSFORMATIONS 2 transformations de pénalité (40e’ + 10), Vuillemin (52e’ 2 transformations Du Plessis (32e’), Saubusse (73e’) 
PENALITES 3 pénalités Vuillemin (16e’, 59e’, 79e’) 1 pénalité Du Plessis (18e’)
DROPS    
   
 

Taufa (37e’), Iguiniz (40e’ + 9)

   

 

LES INFOS EN PLUS

SERMOISE-SUR-LOIRE – Jeudi 17 janvier, 20 h 45 – Stade du Pré-Fleuri. Nevers bat Bayonne, 23-17 (10-10). Points-terrain : 4-0.

Évolution du score : 3-0 ; 3-3 ; 3-8 ; 3-10 ; 10-10 ; 15-10 ; 17-10 ; 20-10 ; 20-15 ; 20-17 ; 23-17.

 

Hervé Lasausa Lespy Labaylette. Juges de touche 1, Laurent Milotte ; de touche 2, Walter Prache ; d’en-but 1, Laurent Collin ; d’en-but 2, Franck Taillandier. Arbitre 4 : Thomas Joly. Arbitre 5 : Damien Dauvissat.

 

Temps froid, pluie forte en première période, sec ensuite, pelouse chauffée et en excellent état, éclairage parfait.

7.325 spectateurs.