Championnat de France de Pro D2

Phase Aller - J10

BRIVE / NEVERS

31 - 13

   

 

 

 

UN REVEIL BIEN TROP TARDIF


 

 

Le choc de la dixième journée de Pro D2 était sans doute un peu trop violent pour Nevers. A Brive, les Jaunets ont paru étourdis par l’altitude de ce sommet. Leur première période complètement manquée, les handicapa comme un boulet à traîner… jusqu’à l’heure de jeu. La fin de match fut bien plus probante pour les Usonistes qui finirent par enlever aux Brivistes un bonus offensif qu’ils pensaient acquis.

Sans Julien Kazubek, remplacé finalement par Hugues Bastide, les Nivernais débutèrent pourtant bien cette affiche qui avait rassemblé près de dix mille spectateurs. Zack Henry venait de déflorer le tableau lumineux et son équipe paraissait bien entrée dans la rencontre.

 

 

sarabande

Deux minutes après la pénalité de l’ouvreur neversois, les Corréziens plantèrent un premier clou dans le cercueil visiteur. Un essai du demi d’ouverture Enzo, transformé par Thomas Laranjeira (à 100 %, vendredi soir) donna le signal d’une sarabande briviste que Nevers ne put briser.

Plombés par le carton jaune reçu par Jordan Sénéca pour un déblayage trop appuyé, les troupes de Xavier Péméja craquèrent encore à deux reprises. Une fois devant la puissance du troisième ligne centre So’otala Fa’aso’o, une autre sur un contre bien exploité par Laranjeira et terminé par Guillaume Namy. Un contre, oui, car, en plus du clafoutis, les Bourguignons gâchèrent un nombre incalculable de situations favorables, en dépit de l’activité de Senio Toleafoa, Jean-Baptiste Manevy et Henry, pour ne citer qu’eux.


 

31-3 à la 50eme minute...

 

Il restait encore dix minutes à disputer dans ce premier acte et l’on crut à un léger mieux quand le centre Arnaud Mignardi fut mis au frais sur le banc à cause d’une faute au sol. Mais, au contraire, ce furent les Coujoux qui creusèrent un peu plus l’écart grâce à un but de leur botteur, les Nivernais oubliant toujours de concrétiser.

L’affaire sembla définitivement pliée à la 50e minute lorsque Fa’aso’o fit céder la digue défensive adverse, pourtant solide. 31-3, quatre essais à zéro, le bilan confinait au catastrophique pour l’équipe en déplacement, Guram Papidze, huit minutes après son entrée, récoltant même un carton jaune pour fautes répétées en mêlées !

 

elliot le detonnateur

 

Le banc neversois allait pourtant sonner le réveil, tardif certes, mais tout de même assez virulent pour que quelques mouches changent d’âne. Auvasa Faleali’i, Max Curie, Hikawera Elliot, Thomas Ceyte appuyèrent sur l’alarme et une pénaltouche put mettre au jour le léger déclin physique des joueurs du CAB, Elliot, pour son premier match sous la tunique azur et or, marquant l’essai du renouveau.

Si tout fut encore loin d’être parfait pour les Jaunets, comme cette percée de Stéphane Bonvalot relayée par Ceyte mais mal terminée par Rudy Derrieux, ces derniers visèrent un second voyage à dame qui, validé par Papidze, privèrent les Brivistes du point de bonus offensif.

Ovalien Dupré

(à partir des images d'Eurosport Player)
 

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

BRIVE NEVERS

15. Laranjeira ; 14. Romanet, 13. Mignardi, 12. Galala, 11. Namy ; 10. Hervé (22. Ugalde, 67e’), 9. Marques (21. Delarue, 67e’) ; 7. Hireche (cap.) (20. Giorgadze, 57e’), 8. Fa’aso’o, 6. Retief Marais (19. Waqaniburotu, 51e’) ; 5. Lagrange (18. Snyman, 48e’), 4. Peet Marais ; 3. Johnston (23. Thomas, 51e’), 2. Da Ros (16. Jammes, 56e’), 1. Devisme (17. Chauvac, 51e’). Manager Jeremy Davidson.

 

Entraîneur des avants Didier Casadéi, entraîneur des arrières Jean-Baptiste Péjoine.

15. Autagavaïa ; 14. Bonvalo, 13. Naqiri (22. Trainor, 48e’), 12. Derrieux, 11. Guildforf ; 10. Henry (21. Bélie, 56e’), 9. Urruty (20. Faleali’i, 48e’) ; 7. Bastide (cap.), 8. Fraser (3. Lolohea, 58e’ ; 19. Fabrègue, 67e’), 6. Jean-Baptiste Manevy (17. Curie, 18e’-25e’) ; 5. Toleafoa (18. Ceyte, 66e’), 4. Bradshaw ; 3. Lolohea (23. Papidze, 48e’), 2. Genevois (16. Elliot, 48e’), 1. Sénéca (17. Curie, 48e’).

 

Manager général Xavier Péméja ; entraîneurs des avants Sébastien Fouassier, entraîneurs des arrières Guillaume Jan.

 

LES FAITS DE MATCH

 

BRIVE

NEVERS

 

ESSAIS 4 essais Hervé (6’), Fa’aso’o (16’, 50’), Namy (21’)

2 essais Elliot (64’), Papidze (72’)

TRANSFORMATIONS 4 transformations LARANJEIRA  
PENALITES 1 pénalité (34’) Laranjeira 1 pénalité Henry (4’)
DROPS    
   
Mignardi (31’).

Sénéca (15’), Papidze (56’).

   

 

LES INFOS EN PLUS

Brive-la-Gaillarde – Vendredi 2 novembre, 20 h – Stadium municipal, terrain Amédée-Domenech. Brive bat Nevers, 31-13 (24-3). Points-terrain : 4-0.

 

Évolution du score : 0-3 ; 5-3 ; 7-3 ; 12-3 ; 14-3 ; 19-3 ; 21-3 ; 24-3 ; 29-3 ; 31-3 ; 31-8 ; 31-13.

 

Mathieu Noirot. Juges de touche 1, Vivien Praderie ; de touche 2, Christophe Bats ; d’en-but 1, Jérôme Soubigou ; d’en-but 2, Thierry Melliet. Arbitres 4 : Benjamin Barreteau ; 5 : Cyril Perpinan.

 

Temps froid, pelouse en bon état, éclairage satisfaisant.

 9.262 spectateurs environ.