L'USON NEVERS RUGBY EST EN PRO D2 !!  

Championnat de France de -21 ans

Belascain

DIJON / NEVERS

37 / 24

   

 

 

 

PAS ASSEZ REMONTES

 


 

 

 

 

PAS ASSEZ REMONTES

 

Les moins de 21 ans de l’Union Sportive Olympique Nivernaise Nevers Rugby sont rentrés bredouille de leur déplacement à Dijon. Beaucoup trop timorés lors du premier acte, les Usonistes laissèrent à leurs hôtes le soin d'animer le tableau d'affichage. Dommage qu'il fallut cette première période à l'envers pour que les Jaunets réagissent et fassent mieux que rivaliser, ensuite, avec les Côte-d'Oriens.

 

Toujours pas descendus du bus au coup d'envoi, les Nivernais subirent la domination locale, concrétisée, dès la quatrième minute, par le troisième ligne centre Demangeot. Ce premier essai, transformé par l'excellent ouvreur Ramisse planta le décor. Ces deux hommes firent enfler le score à 17-0, les Ligériens payant au prix fort le carton blanc de Tristan Joinaud.

Une lueur d'espoir survint lorsque Damien Pichard, au soutien, termina dans l'en-but une percée d'Enzo Beaussaron. Mais elle fit long feu sous l'enthousiasme dijonnais. Un troisième essai, signé Gaillard, et cinq nouvelles unités de l'artificier local réduisirent à néant ou presque, cette fulgurance beaussarienne.

Le discours façon remontée de bretelles, des entraîneurs, à la pause, sensibilisa Maxime Lucien et ses équipiers. Enfin agressifs, ils secouèrent la belle mécanique dijonnaise. Hélàs ! Une faute de main des trois-quarts offrit à Rabago, qui venait d'entrer, l'essai du bonus offensif.

A 34-7, la messe semblait dite mais les Jaunets disposent de belles ressources morales et le prouvèrent dans la foulée. Pichard capta une chandelle adverse et le mouvement se termina dans l'en-but où Beaussaron aplatit un cuir qu'il avait lui même botté. Dominateurs à leur tour, à l'image de leur mêlée, les Nivernais firent renaître l'espoir de leurs supporters, Joinaud terminant, lui aussi en terre promise, un bon travail des avants.

Nevers égalisa même au nombre d'essais, Beaussaron concluant un mouvement bien négocié par Hamza Martin et Vincent Mathieu.

A moins de dix minutes du terme, Rabago porta le score à 37-24, signifiant aux Jaunets l'obligation d'inscrire un essai transformé pour arracher le bonus défensif. Malgré leurs tentatives rageuses, comme celles de Louis Martel ou de Janick Tarrit, s'arrachant au cœur de la défense, les élèves du duo Van Schalkwyk-Bidabe échouèrent.

   

 

 

 

LES COMPOSITIONS D'éQUIPES

 

   
 

15. Galmard – 14. Martel, 13. Beaussaron, 12. Mathieu, 11. Grémy – 10. Martin, 9. Pichard – 7. Magne, 8. Lucien (cap.), 6. Marmissolle –  5. Felomaki, 4. Vogny – 3. Joinaud, 2. Janick Tarrit, 1. Moraes. Remplaçants : 16. Jarreau, 17. Brunerie, 18. Bartolomeu, 19. Arthur, 20. Louap, 21. Martineau, 22. Royer.

 

Entraîneurs : Phillip Van Schalkwyk et Grégory Bidabe.

 

LES FAITS DE MATCH

 

DIJON

NEVERS

 

ESSAIS 4 essais Demangeot (4', 20'), Gaillard (28'), Rabago (43') 4 essais Pichard (25'), Beaussaron (45', 64'), Joinaud (56') 
TRANSFORMATIONS 4 transformations Ramisse (4', 20', 28'), Loison (43') 2 transformations Martin (25’, 45’)
PENALITES 3 pénalités Ramisse (17', 32'), Rabago (71')  
DROPS     
  Joinaud (16’)
   
   

 

 

LES INFOS EN PLUS

 

Dijon, dimanche 2 avril (Ovalien Dupré). Stade Bourillot. Dijon bat Nevers, 37-24 (27-7).

Évolution du score : 7-0 ; 10-0 ; 17-0 ; 17-7 ; 24-7 ; 27-7 ; 34-7 ; 34-14 ; 34-19 ; 34-24 ; 37-24.

 

Sébastien Gros (Auvergne).
Temps variable, vent léger, pelouse sèche et un peu bosselée.
100 spectateurs.